Poney ou cheval, que choisir ?

IMG_0007

Question/réponse : Apprend-on autant à poney ?‎

• Ce n’est pas parce qu’il règne une atmosphère de jeu au poney-club que l’on n’apprend pas à monter comme un pro, au contraire. Les enfants peuvent d’ailleurs faire des compétitions à poney, se familiariser de bonne heure aux terrains de concours et disputer des épreuves très sérieuses !

Une question de taille

Si tu es très jeune (moins de 10 ans), il te sera plus facile de monter un petit poney. Il n’est pas toujours aisé de brosser le dos d’un cheval, encore moins de brider et de se hisser dessus ! De plus, un cheval est impressionnant pour un enfant, surtout si tu débutes.

Une ambiance ludique à poney

Lorsqu’on monte à poney,l’atmosphère est aussi plus ludique.Le moniteur accorde une grande place aux jeux. L’équitation est ainsi enseignée d’une manière plus vivante et amusante. Tu apprendras à être vite à l’aise et, plus tard, tu montreras moins d’appréhension que si tu avais été formé directement avec un cheval.

À cheval à quelle âge ?

Arrive un moment où tu vas devoir te séparer de tes chers poneys pour monter à cheval. C’est surtout ta taille qui va déterminer la date où ce changement est nécessaire, quand tes jambes seront devenus vraiment trop longues. Mais ta maturité compte aussi. À partir de 12 ans, tu trouveras peut-être que l’atmosphère “ poney ” et tes compagnons de reprise font un peu trop “ maternelle ”…L’heure est venue d’envisager la transition, que tu ne dois surtout pas considérer comme une  “ déchirure ” !

Passer à une monture plus grande

S’il y a des avantages à commencer à poney, cela présente aussi quelques inconvénients : les petits poneys n’ont guère de dresseurs à leur taille, ce qui fait que, souvent, ils sont peu dressés. Tu ne pourras donc pas acquérir avec eux des aides subtiles. Dès que tu grandis, passe à une monture un peu plus grande – double poney – et plus finement dressée.

Comment monter un cheval froid ?

IMG_3561

Des défauts… mais aussi des qualités !

Tout d’abord, un cheval froid n’a pas que des défauts. Il présente aussi de nombreuses qualités : il est calme, n’a pas de réactions violentes et s’adapter avec la plus grande tranquillité aux environnements plus divers. C’est un compagnon rassurant pour les débutants et les enfants, à condition que sa placidité ne se transforme pas en… paresse ! 

Lui donner envie de bouger

Si tu montes un cheval froid, tu dois tout faire réveiller son énergie. Propose-lui un travail très varié, avec beaucoup d’extérieur et des moments de grande activité joyeuse. Beaucoup de galop en balade, beaucoup de travail en carrière, ce qui est toujours plus stimulant qu’en manège.

Capter son attention

Avant tout exercice, toute demande, essaye de capter l’attention de ton cheval. Utilise pour cela un mot codé, qui signifie : « Ohé, écoute-moi ! » Lui enseigner ce code t’évitera d’user inutilement tes aides sur une monture à moitié somnolente.

Employer la cravache 

Inutile de passer ta reprise à lui donner constamment des jambes-auxquelles il ne répond plus depuis longtemps.Toute demande à laquelle il ne réagit pas instantanément doit être suivie d’une action ferme. S’il ne se porte pas en avant sur une pression  des mollets rapide et franche, renforce aussitôt l’action d’une petit coup de cravache sec derrière la jambe, accompagné d’une remontrance de la voix : Et alors ! Mais attention, jamais de brutalité, comme ci-contre : il ne s’agit pas de lui faire mal, mais de le secouer un peu.

Le placer en tête de reprise

En reprise, un cheval froid doit marcher de préférence en tête : placé derrière un compagnon, il aura tendance à s’éteindre tout à fait. N’hésite donc pas à le faire passer devant et à le stimuler au maximum pour qu’il ne ralentisse pas tout le monde !

IMG_3527

Comment monter un cheval chaud ?

IMG_1873
    Un cheval dit  » chaud  » est nerveux et sensible. Son instinct de fuite est très vif, il est toujours prêt a bondir pour échapper aux dangers réels ou potentiels. Sur le plat, il est souvent en défense et ses réactions sont imprévisible. A l’obstacle, il  » arrache  » les bras de son cavalier, se rue sur les obstacles, pour dérober ou refuser a la première occasion. En extérieur, il prend souvent la main, fait des écarts… Mais s’il est bien canalisé, il peut donner le meilleure de lui-même et devenir un champion, par exemple en concours complet.

De la réflexion

Un cheval chaud s’énerve facilement. Et, dès qu’il est énervé, il n’est plus capable de faire correctement ce que tu lui demandes car il perd ses moyens. Il n’est plus réceptif, il ne pense qu’à s’échapper. Il faut donc éviter systématiquement les rapports de force. Dès que la tension monte, interromps le travail. Réfléchis à une autre façon d’aborder l’exercice. Souvent, ce n’est pas ce que tu demandes qui pose problème, mais la façon dont tu le demandes.

De la patience

Si vraiment le cheval ne veut rien savoir, s’il montre des signes d’affolement ou de défense malgré tes efforts pour présenter différemment l’exercice, accorde-lui une recréation pour qu’il se détende. Lorsque le calme est revenu, passe à un exercice facile que ton cheval sait bien faire, Et remets au lendemain la difficulté, quand vous serez tous les deux calmes et en formes.

De l’autorité

Avec un cheval chaud, tu dois en même temps faire preuve d’autorité. Il a besoin d’être rassuré, de sentir que tu sais ce qu’il faut faire, par exemple lors d’un passage délicat en balade. Mais attention, autorité ne signifie pas force ou dureté: un cavalier qui cherche à s’imposer par la force a de bonnes chances d’accroître la nervosité de sa monture. Agis avec tact et finesse.

Une vie libre et gaie

Parce qu’un cheval est chaud, on l’enrêne, on n’ose pas l’emmener en extérieur. Son travail n’est qu’une suite de contraintes sans joie où, par crainte de la voir déborder, on ne lui accorde jamais de liberté. Et cela ne fait qu’accentuer sa nervosité… Il faut briser ce cercle vicieux en lui donnant une vie plus libre et plus gaie : lui accorder plusieurs heures de liberté par semaine au pré pour qu’il retrouve bon moral , donc une certaine confiance ; l’emmener en balade, au pas, avec un compagnon calme, etc.

Ma première randonnée ☀

IMG_1397

Le code de la route

Même si ton vieux compagnon connaît les chemins par cœur et ne va pas se laisser impressionner par une vulgaire voiture ou un chien un peu excité, ou  trépigner pour passer à l’allure supérieur, tu doit néanmoins lui servir de guide et pour cela connaître les règles de sécurité qui garantissent à chacun une journée sans heurts. La première chose est que vous placer les uns derrière les autres et qui devra être respecté lorsque vous longerez une route ou que vous serez au trot et au galop. Très important : il faut garder ses distances, comme dans le manège, pour éviter les coups de pied. À cheval, tu es considéré comme un véhicule comme les autres : tu dois donc t’arrêter au stop et au feu rouge céder le passage au cas où, etc. Attention, tu n’as pas le droit de circuler sur les autoroutes ou les nationales. L’allure principale en randonnée est le pas. Pour se lancer dans un bon petit galop, il faut avoir une visibilité suffisamment grande pour pouvoir s’arrêter rapidement en cas de problèmes. Le terrain doit également s’y prêter (pas trop dur, ni trop glissant ou avec trop de pierres) pour ne pas blesse les membres de votre monture. 

Balisage des sentiers équestres

bonne_direction_small (1) Itinéraire à suivre: cette marque indique la bonne direction à suivre.

mauvaise_direction_smallMauvaise direction: la croix indique qu’il ne faut pas emprunter cette direction.

Copie-de-tourner-a-droite_smallTourner à droite: cette flèche indique qu’il faut tourner à droite au prochain croisement.

Copie-de-tourner-a-gauche_small Tourner à gauche: cette flèche indique qu’il faut tourner à gauche au prochain croisement.

balisage spécifique destiné aux attelages :

Sans ddDéviation obligatoire pour les attelages: l’association de la marque attelage avec l’une des 4 autres marques donne une indication destinée aux attelage

Ici, le symbole attelage associé à la flèche indique que les attelages doivent obligatoirement tourner à droite au prochain croisement.

Sans titreConfirmation d’itinéraire attelages: la marque attelage associée à la marque de bonne direction apparaît juste après un changement de direction obligatoire pour les attelages. Ces marques confirment la direction que doivent emprunter les attelages.

Sans dItinéraire interdit aux attelages: la croix associée au symbole de l’attelage indique que les attelages ne doivent pas s’engager dans cette direction.