☞ Le cheval au refus

Question/réponse : Je possède un jeune cheval qui semble avoir peur de sauter. Il refuse chaque fois que je le mets devant un obstacle. Que puis-je faire pour le guérir de ce vice ?

Votre cheval a probablement été traumatisé à un obstacle précoce de son dressage. Bien des jeunes chevaux vigoureux et doués pour cette discipline ne donnent rien si on les confronte à des obstacle trop gros pour leur capacités.

Évitez de sauter pendant quelques semaines, et consacrez-vous au travail sur le plat. Quand votre cheval va bien et obéit aux aides d’impulsion, commencez à passer des barres au sol. Dans un coin de la carrière, placez trois ou cinq barres sur la courbe et passez-les au trot. Laissez le cheval étendre son encolure pour regarder où il met le pied afin qu’il franchisse ces barres sans les toucher.

Une fois qu’il passe les barres au sol sans réticence, passez à des petits sauts. Rendes les obstacles aussi sautant que possible, une petite haie ou un oxer montant très bas par exemple. La clef de la réussite réside dans la patience. Prenez le temps qu’il faut pour rétablir la confiance de votre cheval.

IMG_5848

Les chevaux peuvent refuser l’obstacle pour divers raisons. Certains ont tout simplement peur parce que qu’on leur demande de franchir des obstacles trop hauts pour eux, c’est particulièrement fréquent lorsqu’il s’agit de jeunes chevaux. Parfois, c’est la crainte que le cavalier a l’obstacle qui provoque le refus du cheval. 

De la patience et du tact

Si votre cheval refuse réellement les obstacles, il est important de traiter le problème avant qu’il ne s’aggrave. Les choses devraient s’arranger si vous recommencez un dressage patient et méthodique. Au besoin, revenez au tout début de l’entraînement en trottant sur les barres au sol. 

Mais peut-être le problème vient-il du cavalier. Si vous avez peur de sauter, n’hésitez pas à travailler à la longe pour améliorer votre confiance en vous et votre indépendance des aides. Si votre cheval continue à refuser, pensez à vérifier son harnachement : peut-être quelque chose le gêne t-il? 

 

Publicités