Sauter en cross

Un obstacle de cross arrive très vite et ne laisse guère le temps de réfléchir ou régler son cheval. Tu dois donc t’être préparé avec beaucoup de soin à cette épreuve où les erreurs ne pardonnent pas.

Question/réponse : Le cheval de cross est-il différent de celui de CSO ?

Un cheval de cross doit être rapide, donc léger : c’est un bon sauter mais son coup de saut ne peut se mesurer à celui du puissant cheval de CSO. Il n’a pas non plus forcément un style impeccable. Ce qu’on lui demande? Vitesse, endurance, agilité, ressort et… du courage !

IMG_20150208_101743

Du souffle

En cross, tu dois maintenir ton cheval dans un train rapide d’un bout à l’autre du parcours et éviter de briser la cadence lors des sauts. Les obstacles se franchissent donc à une allure plus rapide que les obstacles de CSO. Il faut pour cela que ton cheval ait bénéficié d’une excellente présentation physique et d’un bon entraînement. Tu dois toi-même  posséder la musculature et le souffle nécessaires, ainsi qu’une certaine assurance, pour accompagner parfaitement ta monture dans ses efforts sur tout le parcours.

De la souplesse

Pour pourvoir encaisser les sauts et variations du terrain, tu dois laisser tes articulations ( chevilles,genoux,bassin) jouer souplement. La position est à peu près la même qu’en CSO, mais il faut rester un peu plus près de la selle. Tu chausses en général un peu plus court, et la flexion des articulations, notamment du bassin est plus marquée.

Regarder loin devant

Regarder les barres en sautant est une erreur fréquente qui déséquilibre le cheval et le cavalier. En concours hippique cela coûte souvent une barre. En cross, cela peut coûter une chute puisque les obstacles sont fixes.

Ne pas se laisser impressionner 

Les obstacles de cross, rarement très élevés ou très larges, ne sont en général pas difficiles, mais ils sont impressionnants. Tu dois donc faire preuve de courage, car la peur est mauvaise Elle génère une faute assez commune : le cavalier, figé par l’appréhension, reste en arrière du  saut.Il gêne le cheval dans sa bouche et dans son dos. Lorsque tu es ainsi en retard sur le cheval, laisse filer les rênes afin qu’il conserve sa liberté de son encolure

Rééquilibrer le cheval

Avec la vitesse, et si le terrain est en pente, ton cheval a tendance à se mettre sur les épaules. Tu dois donc le rééquilibrer dans les tournants et avant d’aborder l’obstacle, à plusieurs foulées de l’appel. Les tournants doivent être pris sur le bon pied. Demandé éventuellement un changement de pied si ton cheval ne le fait pas lui-même.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s